Comment gagner de nouveaux lecteurs ? Fév21

Tags

Related Posts

Share This

Comment gagner de nouveaux lecteurs ?

Comment faire la promotion du livre ? Inciter les Marocains à lire ? Certains esprits éclairés semblent avoir trouvé la solution. L’idée, il faut l’avouer est un peu « trash », mais parole de journaliste : ça marche très fort !

La formule a été concoctée dans un bureau obscur (ou éclairé, ça dépend de quel côté on est), dont personne ne semble connaître le fonctionnement par des personnes que personne ne connaît, qui se sont mobilisées pour les besoins de la cause. L’intelligencia du pays s’est donc réunie et voilà ce qui s’est dit : «Il faut absolument interdire quelques livres pour inciter les gens à les lire !», annonce un des protagonistes du bureau invisible.

Pour certains responsables, c’était tout simplement du délire. Pour d’autres, le lecteur marocain est « malade » et a besoin d’un « traitement choc ». Le plan a été mis en place, Le dernier combat du captain Ni’mat de Mohamed Leftah jouera le rôle du héros sacrifié de l’opération suicide. (Mais bien sûr tout cela n’est qu’un jeu !).

Il faut saluer la délicatesse du choix : le livre est beau, poétique, l’auteur est marocain.
Même si on  peut noter quelques dysfonctionnements dans l’opération de communication, la presse a fait son travail; On a crié au scandale, hurlé à la censure, on a dénoncé, lancé une pétition….Résultat : ceux  qui n’ont pas l’habitude de lire, les passionnés de mangas et les amateurs des feuilletons à l’eau de rose se sont intéressés à ce livre, ont décidé de l’acheter et même, de le lire ! Depuis quelques mois, l’engouement a dépassé les prévisions espérées. Tous ceux qui partent en France reviennent avec le livre dans leurs bagages. Le dernier combat du captain Ni’mat est devenu une affaire de fierté nationale. Le livre a créé un vrai débat, a rassemblé… de nouvelles façons de combattre la censure ont émergé, les blogs ont relayé l’info… Ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’aller le chercher en France l’ont commandé, à un parent, à un ami… et j’en connais qui ont offert un exemplaire pour les fêtes…

Moi, je dis chapeau à une aussi belle initiative ! On ne se serait jamais autant intéressé à ce livre sans ce petit « coup de pousse » de « je ne sais qui ».

Maintenant qu’on sait comment inciter les gens à la lecture, quel est le prochain livre sur la liste? question de prendre de l’avance et de le commander !

 

Par Gehanne Khalfallah