Forêt de R’milat , Parc Perdicaris Ou « Laxisme et Inconscience Générale »...

Beau soleil ce dimanche,  nous décidons en famille  de joindre l’utile à l’agréable et d’aller nous oxygéner   poumons et neurones  à la forêt de R’milet  tout en prenant  quelques photos de ce site sublime. Cela faisait quelques temps que je n’y avais pas mis les pieds et qu’ elle ne fut ma surprise en descendant la côte de Jbel Kbir de voir un  embouteillage de voitures, de taxis et de bus qui cherchaient anarchiquement à se garer  au milieu d’ une foule compacte assez semblable à celle que l’on trouve dans les moussems de saints divers avec toute la pagaille qui va avec. Tant bien que mal on finit par trouver une place dans le parking aménagé, après avoir subi l’incivisme notoire de certains conducteurs convaincus qu’ils sont « seuls au monde ». On passe la grande grille du parc et immédiatement  le ton de la visite est donné. Le panneau, placé  à l’entrée du parc  pour indiquer aux visiteurs le plan du site, est complètement défoncé.   Je croyais avoir le privilège de me promener dans un parc à l’histoire fabuleuse, doté d’un microclimat  qui fait  sa notoriété au-delà des frontières. Un parc censé posséder une  faune et une  flore variées dont l’intérêt biologique et écologique  fut  le sujet de bien des écrits et bien des discours. Un parc alliant les avantages d’une  forêt , de l’océan,  de la méditerranée et qui de plus est à deux pas du centre ville.   Et bien non ! Détrompez-vous.  Je me trouvais  parachutée  dans une immense décharge publique, une grande « mazbala », où toutes les poubelles réduites en miettes ne présentaient  plus que la triste image d’ un  amas de plastiques bleus. Des  feux allumés un peu partout en toute inconscience, sur lesquels les familles réchauffaient leur repas dominical,...

Quand la communication politique devient propagande Août29

Quand la communication politique devient propagande...

La futilité atteint son paroxysme. Faute d’un vrai projet politique, on privilégie les coups de com’ aux questions de fond et aux solutions attendues… Certes, le contenu de la communication politique a pour référentiel notre ordre juridique, sauf qu’apparemment, l’objectif visé est ailleurs à un moment où justement la vérité électorale ne va pas de pair avec la vérité démocratique. Elles deviennent chez nous progressivement antagonistes. Si la préoccupation dans tout ça est de toucher les électeurs, cette communication serait qualifiée d’irresponsable. Se soucie-t-on des citoyens ? de la sécurité ? de l’effectivité de la nouvelle Constitution ? du projet démocratique du Maroc pluriel ? Notre espace politique devient, comme l’exprime Dominique Wolton, directeur du laboratoire Communication et politique du CNRS, un lieu  « où s’échangent les discours contradictoires des trois acteurs qui ont la légitimité de s’exprimer publiquement sur la politique et qui sont les hommes politiques, les journalistes et l’opinion publique à travers les sondages » et j’ajouterai, pour contextualiser, les réseaux sociaux, voire la rue. Nous sommes subitement prisonniers de notre système de délégation du mandat dont profite le PJD, obsédé apparemment par la conquête et la conservation du pouvoir auquel il se consacre, au  lieu de nous dire clairement et surtout de manière définitive – question essentielle et centrale – ce qu’il compte faire au profit du citoyen du pouvoir qui lui est confié pour une durée déterminée. Donc au lieu d’un programme, il semble privilégier une communication avec une part de propagande. La dernière est celle qui concerne l’arrêt de la vente d’alcool à Marjane. Quel scoop ! D’abord cette information est fausse. J’espère que nous n’allons pas avoir des excuse., En tous cas, elle n’a certainement pas été faite par hasard. Au fond  que vise-t-elle et qui ? c’est pour nous préparer à  l’arrêt de la...

Le monde à côté Août28

Le monde à côté

Pour paraphraser  » Le monde à côté », ce beau récit du feu Driss Chraibi, dédié tout simplement au renouveau,  je projette quant à moi une certaine opinion sur ce « monde à côté » d’aujourd’hui, caractérisé non seulement par ses mutations incessantes, mais aussi à travers la « conjoncture » : ce mot à maux, modelé par les politiciens au gré des humeurs et des situations, embrigadant cette génération dans les espoirs sans lendemain, et des promesses à vau-l’eau! Ce « monde à côté » n’a pas juste cet un arrière goût de l’inachevé, il s’émeut dans une orbite ou le maître mot est désormais : AVENIR. Ce « monde à côté  » est tributaire de ce que fait la folie des hommes ! Or, de ceux et celles qui réclament de la justice sociale, de ceux et celles qui militent pour des droits spoliés, de ceux et celles qui ne sont plus capables de dormir à force de crever de faim, il n’en demeure qu’une seule vérité, celle des intérêts des groupes qui bâtissent des fondations pour mieux générer des profits. Les vraies causes drainent à peine de l’intérêt par rapport à certaines causes, les revendications légitimes passent pour être une litanie aux yeux de ceux qui gouvernent ce monde. Heureusement qu’un certain réveil vient justement d’avoir l’effet d’une onde transmissible qui rase tout sur son passage. Les crises économiques en Europe, les prix flamboyants du gaz, la dette excessive de certains états de plus en plus incapable de payer les rentes de retraites, l’effervescence citoyenne de par le monde sur la donne politique et la crise de confiance entre élus et citoyens, tout cela, se rejoint dans la force du rêve! Oui, tout le monde rêve à son printemps. Tout le monde rêve de plonger dru dans un bouquet...

بنات لالة منانة », الوجه الآخر للقنديشات » Août28

بنات لالة منانة », الوجه الآخر للقنديشات »...

  »بنات منانة  » المسلسل الذي فصّلتُه على حياتي و كان كالمرآة التي رأيتُ فيها بعضاً من نفسي ؛ بداية من تسريحة شعروهنّ التي أبها على طريقة الفيروز انتهاء باعتراف غرفة « الخزين » و التي ينوب عنها في واقعي الحمّام ! كل شيء في المسلسل بدا لي كحلم مغربي عتيق بلمسة عصرية فاتنــة ؛ لن أتحدث عن عمق الألوان و رونق الديكورات و لن أتحدث بالطبع عن أريج المشاهد التي تفوح أنثوية و أناقة لا مثيل لها بل كل البهاء هو في تلك الأحداث التي أُقحمنا فيها دون أن نُحِسّ  بفبركة القصّة و دُبنا بكل بساطة في تلقائية و عفوية حوارهنّ الخالي من التصنع و الزّيف حتى طابق واقعنا و يومياتنا بسرد مُتشبّع بالفن السابع نابع من قلوبهنّ فأتيْنَ على الجرح كما يُقالْ.. كاد أن يكون حوارهن المخملي يومياتنا في تفاصيلها ؛ ففي عالم البنات خبايا و أسرار كُشفت لتُبهرننا حينا بصدق اللحظات و الأحزان التي تكون تحت ضغط شبح العنوسة و حلم الزواج و حينا بإحالتها لحال الأسر المغربية التي لا تزال قائمةً على أعراف و تقاليد باطلة ؛ ففي كنف أم أرملة تترعرع البنات في سجن الخوف من الآتي و القمع الذي يستنبط أساسه من المجتمع الذكوري و ما يفتئن أن يثرن بهدوء على « الحشومة » لكي يخضن في جدال يومي حول حقوق بسيطة لا زالت المرأة لم تنل منها إلا القليل.. الرجال في مسلسل « بنات للامنانة » يشبهون بروفيلات عديدة من نصفنا الثاني ؛ و هم بشخصية « عماد » و « المدنــي » قد أوجزوا ما قد تتقاطع فيه روايات عديدة لتجارب عاطفية ؛ كثيرات منا من صادفت رجالا مستهثرين و لا مسؤولين كشخصية « عماد » في تردده و شكه و تهورّه في اتخاد القرارات ..و كثيرات منا كذلك صادفن ضعف « المدنــي » و عشقه الامتلاك زوجة ثانية بأرخص التكاليف فيما يظل كلامهم المعسول و ألاعيبهم العاطفية ورقةً ضاغطة و كلنا رددنا خلف التلفاز : أن كلّ الرجال يتمسكنونَ حتى يتمكّنوا...

L’apocalypse de Jonathan – Samuel Dock Août23

L’apocalypse de Jonathan – Samuel Dock...

« L’apocalypse de Jonathan » terminé,   j’ai l’intime conviction que nous sommes  en présence d’un écrivain entré dans la cour des grands par la porte principale. On ne peut pas lire « l’Apocalypse » en attendant un taxi ou en étant assis  dans un bus en partance pour le boulot…Non,  il est nécessaire de s’installer au calme  en demandant la paix  à l’entourage. Il faut pouvoir communier avec Jonathan pour saisir la moindre de ses pensée, sensations et réflexions. Transformer les phrases si belles, écrites dans un style qui allie élégance, à  profondeur « hadopélagiale » du cerveau de Jonathan, en un monde réel fut pour moi un plaisir intense, durant lequel j’ai évolué tout le temps de ma lecture, ma besace d’émotions en bandoulière. L’œil de Jonathan est un  scanner doublé des capacités d’une IRM. Rien n’échappe à son observation sans compassion. Le monde est mis à nu, écorché, les tripes à l’air. Cette objectivité sans concession nous déconcerte un instant, mais  nous oblige à un retour  sur nous-mêmes et « sur notre monde » et là bien des vérités nous lacèrent les neurones avec violence. Jonathan, personnage hyper sensible à l’écoute de tout ce qui l’entoure, même de l’indicible  et de l’impalpable a le cerveau en surcharge, jamais au repos même la nuit lorsque son « négatif » prend la relève. Il révèle, à qui peut prendre conscience, comprendre et ressentir, ce mal être dont sont  responsables l’absurdité, l’incohérence, la cécité consentie, l’avidité et l’inconscience du comportement humain. Comportement qui nous mène vers « l’apocalypse » imminente. A maintes reprises, tout le long de ma lecture, j’ai ressenti une impression  identique à  celle que j’éprouvais quand j’étais enfant, lorsque je trempais la main dans de  l’eau si bouillante que je ne savais plus si elle était glacée ou brûlante. Ou encore en mettant mon  pied...

Mon deuxième mariage Août21

Mon deuxième mariage...

Dans notre société psychotico-névrosée, un homme ayant dépassé la quarantaine, sans avoir expérimenté le mariage au moins une fois, est un pervers chronique, brouteurs de vagins, un homosexuel refoulé et sodomite, ou un stérile ambigu. Pour faire taire toutes les rumeurs infondées qui sillonnaient les rue de Casablanca City sur ma personne, et qui remettaient en question ma virilité corporelle et mes penchants sexuels douteux, j’avais décidé de me remarier !! Comme mon premier mariage fut un vrai carnage communautaire, plus escarpé que le film «Amours et Mensonges » de Julia Roberts, et plus ombrageux qu’une tornade Guadeloupéenne, je voulais choisir ma future épouse avec précaution et vigilance. Pour cela, pas mieux que ma tendre mère !! Une experte certifiée des commérages fédératifs, et une chevronnée habile du Tberguig locale, qui allait me dégoter la fameuse Bent Nass, arpentant avec moi diligemment Dwayer Zman. Ma future compagne et mère téméraire de mes futurs chérubins devait évidement répondre à une horde de critères : ·         De souche Ben elle sera….ascendance et descendance purement fasciste, je ne veux pas d’une race souillée qui intoxiquera ma lignée de pseudo chorfa. ·         Powerful… famille aisée et réputée… Un grand père ancien ministre des habous, ous un cousin juriste d’entreprise. Les connexions sociales de ma belle famille peuvent toujours me servir. ·         Pourrie gâtée… Normal !! Je ne veux pas d’une femme encrassée par de l’eau de javel et des éponges Tertio. Mais une donzelle habituée aux fchouch de ses parents, aux Fish Pédicure quotidiens et aux sacs Gucci. ·         Lettrée… Assez instruite pour converser convenablement, mais pas trop cultivé. Je ne recherche pas une Simone de Beauvoir, pour débattre de théories sur...

عصرنة الإدارة خطوة البداية Août16

عصرنة الإدارة خطوة البداية...

 لعلي أبدأ هذا المقال والذي يشكل لبنة البداية لهذه المدونة بالقول وبلغة واضحة وبصراحة لازمة : هو أنني لست من أولئك الذين يسجنون عقولهم وطاقاتهم داخل سجون من الأوهام الكاذبة بأن هناك مجتمعات متطورة وأخرى متخلفة وأن هناك مجتمعات خالية تماما من مظاهر الفساد والرشوة والإنحراف بل هناك فقط مجتمعات وقفت على مكامن خللها وسعت نحوى تجاوزها عبر عمليات تطوير مستمرة وما ذلك بالأمر الهين فالعمل والتشمير على السواعد هي عملة التقدم وخلق الإمتياز .1 ولست بمبالغ إن صرحت أن قضية الإدارة العلمية تظل بالنسبة لبلادنا -المغرب- هي القضية الجديرة بكل الإهتمام هذا إذا كانت هناك إرادة صادقة نحو فهم تام لكل تلك التحديات التي تواجه البلاد والتي تفتح سبل وضع الأقدام ع مضمار النهوض وتوفر الطاقة اللازمة للسير على هذا المضمار بخطى واثقة .1 ولعل من المفاهيم القاصرة المنتشرة على كون الإدارة العلمية تشمل فقط عمليات الضبط والربط بالشكل الذي يضمن إنتظام وإستمرار العمل في المؤسسات والشركات في إطار من المحاسبة النزيهة وإحترام الآليات والقوانين المنظمة للعمل بل إن التجارب الناجحة كالتجربة اليابانية نموذجا تؤكد أن الإدارة العلمية لابد لها من الإستناد على قاعدة معرفية صلبة وواسعة تكتمل بإستغلال أفضل لها بتطبيق فنون القيادة الأخلاقية .1 قد يجمع ويتفق الكل على أن النظام والإنضباط والجدية وإحترام القانون في كل مناحي ومشاهد الحياة اليومية هي أبرز تلك المظاهر التي تعكس التقدم والتحضر وقد يختلفون حول ما إذا كان الأمر فطريا أو مكتسبا أومرتبط بالغنى والثروة أما أنا فإني مؤمن أن كل تلك المظاهر ليست وليدة فراغ أو عادة مثوارثة ولعل دليلي في ذلك وهو ليس بالأمر الغريب عنكم أن كثيرا من الحضارات كانت متقدمة فيما مضى وأصبحت الأن عنوانا للا نظام والتخلف وأن هناك جزءا أخرا  من دول قدمت النموذج الحي و سحرت العالم بقدرتها على صنع المعجزات رغم ضعف إمكاناتها ونذرة مواردها بل حتى ضيق رقعتها الجغرافية فكيف كان لها ذلك ؟ الجواب...

Ramadan and the city Août15

Ramadan and the city

Ramadan touche à sa faim, il l’a épuisée. Il faut dire que ce mois sacré nous a sacrément entamé l’équilibre biologique cette année. Canicule, soirées tardives, réveil lascif, tout le monde tente de redessiner des repères d’une manière très perso. Je ne vais pas en remettre une couche sur l’explosion de la consommation, sur la boulimie nocturne et les cafés plein à ras-bord, ni sur les taxis qui s’essaient en rallye hardcore ou ceux qui revendiquent leur droit pur et simple d’être grincheux et non-productifs. Je veux simplement faire un petit zoom sur les drôleries ramadanesques que j’ai vécues en ce joli mois qui, bien qu’il traine une armada d’effets secondaires franchement pas plaisants, reste, il faut bien l’avouer, une tradition bien enracinée dans la culture Maroc. Dès le début du Ramadan, une drôle d’atmosphère s’abat sur les gens. Sans vouloir tomber dans les stéréotypes, une petite typologie des profils ramadanesques se dessine. Vous me permettrait  mes chers, féministe que je suis, de me limiter aux variantes féminines.   Ramadan’s Women La battante convaincue : « Même pas faim, même pas soif ». Tel est le credo de la battante. En gros, elle prend le ramadan avec une abnégation surprenante, sans plainte, ni baisse de morale (profil des plus rarissimes, surtout avec la chaleur ambiante). A retrouver en 4ème semaine, à 2 de tension mais toujours souriante. L’assommée: Fumeuse chevronnée, le ramadan s’apparente pour elle à un marathon olympique de la torture. Chaque année, elle décide d’arrêter pendant cette période (parce-que-de-tout-façon-c’est-impo-en- journée). Elle passe sa journée dans un état proche de l’inconscience, regrettant le jour où elle a commencé à fumer. Toutefois, une grosse récompense l’attend à l’heure de la rupture du jeune : THE CLOPE post-ftour, où plutôt l’entracte clope, car il faut bien reprendre son souffle...

Unwed mothers in Morocco Face Persistent Challenges Août14

Unwed mothers in Morocco Face Persistent Challenges...

Fedwa Laroui, that’s a name many Moroccans will never forget.  On February 22, 2011, Laroui, 25, the mother of two children, set herself on fire after being excluded from a social housing program.  According to her, she had also been mistreated by authorities because she was an unmarried mother.  Two days later, Laroui died, succumbing to her fatal injuries becoming, according to media reports, Morocco’s national Mohamed Bouazizi, and leaving both the country and the international community to a large shock. Many single mothers in Morocco say they face discrimination, segregation, intolerance, brutality, and sometimes, arrests. But if Fedwa Laroui, by an ultimate act of despair chose to end her life, the other Moroccan unwed mothers still have to face the critical outlook of society: families, police, judges, doctors in very distressing and difficult circumstances. In Morocco, recent statistics bring the number of unwed mothers to 220,000, according a 2011 survey submitted by the association Insaf, a nonprofit organization established to prevent child abandonment. It says that amounts to more than 550.000 babies. As in most Muslim countries, many families consider falling pregnant out of wedlock in to be shameful and a sin. “Sex out of wedlock is forbidden in Islam, for both boys and girls. But the irony of all that is, when it comes to sex, only girls are stigmatized by society. A non-virgin girl will always be considered as a slut, if not a whore but if on top of that, she manages to get pregnant, she just bought her ticket to hell. And in Morocco, hell starts before she dies,”emphasized sociologist Abdellah Ziwziw, who adds that in many cases, the pregnant woman is rejected by her family. Amina Chlouchi 25, is the single mother of a 2 year old baby...

تصريحات رئيس الحكومة، بين السياسة وفن لحلقة Août13

تصريحات رئيس الحكومة، بين السياسة وفن لحلقة...

من فضائل السيد عبد الإله ابن كيران، رئيس الحكومة المنتخبة ديمقراطيا، (في انتخابات حرة ونزيهة بلغت نسبة المشاركة فيها 45%، من أصل 13 مليون ونصف مواطن مسجل في اللوائح الانتخابية، أي حوالي 7 مليون مواطن شاركوا في الانتخابات من أصل 40 مليون هو عدد سكان المغرب)…وهذه هي الديمقراطية واللهم لا اعتراض…على أي، أقول إن من فضائل السيد رئيس الحكومة أنني صرت أتجاوز عتبة الخمس دقائق وأنا أشاهد الجلسات الشفوية للبرلمان بغرفتيه، حيث الفرجة مضمونة، فقفشات السيد الرئيس ونكاته وتعليقاته تكون أحيانا كثيرة مضحكة وفكهة، ويحدث أيضا أن « يسخن الطرح »، فيتبادل نواب الأغلبية ونواب المعارضة الصراخ والانتقاد، فتشحذ الهمم وتلمع الخطابات ويصبح الجميع تحت القبة مدافعين أشاوس عن حقوق المواطن وعالمين بمآسيه وأحزانه.1 مداخلات السبد ابن كيران في مجلسي النواب والمستشارين ليست دائما مثيرة للضحك، فكثيرا ما تكون مثيرة للغضب والرغي والإزباد واللطم على الخدود والأفخاذ، أو ما يعرف بالنديب في أوساط العيالات اللواتي  يشددن شعر بعضهن البعض في الحمام (كما تفضل رئيس حكومتنا وصرح في برنامج على قناة الجزيرة).1 تصريحات السيد ابن كيران في البرلمان متعددة، وقد ارتكبت وأنا المريضة بالنسيان (التناسي) خطيئة عدم تدوينها، لكنني أتذكر أكثرها إثارة للأعصاب. فرئيس الحكومة مثلا، يرى أن فرض ضريبة على الثورة قرار ليس بالهين، ولا يتخذ بسرعة، لأن الأغنياء ما إن سمعوا بأمر الضريبة حتى باشروا في إخراج نقودهم من الأبناك. ياك ! الضريبة على الثروة لأنها تهم شريحة « المرفحين » قرار لا يتخد بسرعة، أما الزيادة في المحروقات، فقرار من السهولة بمكان لأنه يخص فئة الغوغاء والرعاع. ولتبرير قرار الزيادة، قال رئيس الحكومة أنه ليس مضطرا لأن يدفع ثمن البنزين لمن يملك القدرة على شراء سيارة !!!! وكأن السيارة من علامات رغد العيش والدعة واليسر. فلتعلم سيدي رئيس الحكومة، أن سوق السيارات سوق غني، وأن البورش والجاغوار والآلفا روميو والرانج روفر والبي إم  ماركات لا يقدر على شرائها إلا أولئك الذين لم تجرؤ على فرض ضريبة...

Le brushing Août10

Le brushing

Merde ! Je fais quoi maintenant ? Je peux essayer de revenir sur mes pas. Non, non, pas moyen de revenir. J’ai le pied fier, têtu, un peu con aussi. Il n’obéit pas aux ordres de repli. Il s’imagine qu’on abdique. « On marche déjà sur Roudani, putain ! C’est la mobylette qui t’effraie ? La charrette ? Chochotte ! ». Oui, c’est comme ça que le pied parle à la tête, chez moi. Ici, c’est le mousse qui commande au maréchal. Forcément, c’est un peu branlant. Ça tangue, si vous préférez. Bande de pervers. Parce que mon pied n’en fait qu’à sa tête, Garcia Marquez est resté à la maison. Et pendant que mon pied met Maârif à sac, moi je culpabilise. Abandonner Garcia Marquez sur une étagère, c’est pire que d’emprisonner un chat. Au moins, un chat, ça tourne en rond, ça fait de l’art contemporain avec tes canapés. Alors que Garcia Marquez coincé sur une étagère, entre un Proust en position fœtale et un Kafka qui ne finit jamais ses phrases, c’est le breakdown direct. Je culpabilise, mais je m’inquiète surtout pour ma pomme. Investir un salon de coiffure sans Garcia Marquez, c’est à peu près aussi effrayant que d’être catapulté, sans munitions, dans Metal Gear Solid 4, face à un Alamix et un Nézaren – Mes amis imaginaires – affamés de la manette depuis trois jours. No place to hide. Éliminée dans la seconde. Sauf qu’au salon de coiffure, tu ne meurs pas tout de suite. Pas folles, les demoiselles, pour abréger tes souffrances d’une paire de ciseaux fleurie dans la trachée. Non. Mourir chez le coiffeur, c’est tout un art. Ou une science. Je la soupçonne d’ailleurs de travailler au CNRS, ma coiffeuse. Département « post-béhaviorisme ». Ivanovna Pavlovna, aurait-elle...

Libertés individuelles : Le droit d’exister Août06

Libertés individuelles : Le droit d’exister...

Le débat sur les libertés individuelles est plus que jamais récurrent au Maroc. Le fait que l’on en parle aujourd’hui dans les médias, quoique timidement, le fait même que l’on daigne les appeler par leur nom, quoi que vague et abstrait dans les esprits de nombreux marocains, est une avancée en soi. Soit. Je ne dirais pas que ce débat est à ses premiers balbutiements, ça serait passer sous silence une lutte plus ancienne, mais auprès du grand public, il l’est certainement. Il est malheureusement souvent faussé et naturellement, les réticences y sont marquées. Individu et communauté  Les libertés individuelles font partie intégrante des droits humains fondamentaux. Ils n’en sont nullement séparés et ça n’est pas une innovation de la dernière heure. Selon l’article 4 de la Déclaration des droits de l’Homme de 1789, « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de tout homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits ». Beaucoup d’opposants aux libertés individuelles au Maroc se basent sur l’expression “tout ce qui ne nuit pas à autrui” pour appuyer leur propos. Il faudrait clarifier à quelle sorte de nuisance le texte renvoie. Est-ce la nuisance faite au “sentiment général” ou “sentiment religieux” dont parlent certains textes de la loi marocaine limitatifs de la liberté individuelle ? Non, c’est tout autre chose. Ce à quoi il ne faut pas nuire en exerçant sa liberté, c’est l’exercice de cette même liberté par autrui, tout simplement. La notion de “sentiment général” me semble très vague, elle recèle plus qu’elle n’en dit, elle est une manière de maintenir une tutelle religieuse et/ou morale sur les individus qui est en...

OYE !! OYE !! Les compteurs sont remis à Zéro Août03

OYE !! OYE !! Les compteurs sont remis à Zéro...

OYE !!! OYE !!! Citoyennes, citoyens, au bonheur des bonnes nouvelles, une amnistie générale est annoncée par le chef du gouvernement : Les compteurs sont remis à zéro ! Milles excuses, Milles excuses !!!! Cette nouvelle  vous  a été adressée par erreur. OYE !!! OYE!!!  Corrupteurs et corrompus, vos compteurs sont remis à neuf, vos moteurs sont lavés de la flétrissure et de la souillure d’une graisse dont vous vous êtes gavés à outrance sans jamais en être rassasiés. Sommes-nous dans un compte « parodie du conte » des  milles et une nuit où le crieur public annonce les nouvelles extravagantes qui interpellent les citoyens de tout bord, ou bien sommes-nous dans la cour des miracles, la HALKA de chez nous où le prestidigitateur,  si habile dans son art « propre » d’illusionniste,  use de toute sa ruse pour nous enrober  et nous dérober à l’occasion les sous qui titillent encore nos petites bourses. Voilà où nous en sommes, le comble de l’ironie et de la bêtise politico-politicienne « 3AFA  ALLAH  3AMMA SALAF ».  Une amnistie générale pour ceux qui nous ont dépouillés, ceux pour qui les deniers publics se confondaient avec leurs propres comptes bancaires, ceux qui ont contribué à traire les caisses de l’Etat jusqu’au tarissement des sources et des ressources, ceux qui ont participé implicitement et explicitement au surendettement de notre pays, ceux qui sans scrupules s’engraissaient la panse sur le compte des plus démunis et de nous tous, ceux qui remplissaient des comptes en Suisse et ailleurs à travers la fuite de nos capitaux, ceux qui s’offraient avec l’argent des contribuables amassé sans foi ni loi, des maisons secondaires au-delà de nos frontières dans l’espace Schengen et même chez l’oncle Sam, ceux pour qui le trésor public était la caverne d’Ali Baba où ils pouvaient se servir en toute démesure,...

حكايتها بدون تصرف Août02

حكايتها بدون تصرف...

كيف تثق فيه وقد أعلن عليها حرب الطلاق ؟ في لحظة انفعال وغضب كانت قد طلبت منه تحرير معصمها ..1  مثل آلة صماء قال لها سيكون لك ذلك .. وانطلق يقوم بالإجراءات وحده ..ليخبرها ذات يوم أن عليها أن تذهب الى قضاء الأسرة في اليوم المعلوم .. 1 كان رد فعلها قويا ومنطقيا عن الكيفية التي اتخذ بها القرار وحده داخل جمجمته الآلية كحاسوب بارد .. احتجت على الكيفية التي حدد فيها الإجراءات ووضع بها لا ئحة مصاريف النفقة لها ولأطفالها دون أن يعيرها أدنى اهتمام .. فما كان منه الا أن أصبح يهددها بأنها ان لم تحضر في الموعد المعلوم فانه سيلجأ رفقة محاميه الى مسطرة قاسية .. 1 اختار بعناية أن يكون موعد طلاقه منها مصادفا تماما لنفس يوم عقد قرانهما .. 1 أليس غريبا أمر هذا الإنسان ؟؟ كيف يمكن للإنسان أن يكون جحودا حقودا لمجرد أن أوامره داخل المنزل لا تطاع بالشكل الذي يريد ؟ كيف نسي هذا الإنسان أنه حين التقى برفيقة عمره تلك لم يكن سوى مجرد اطار متوسط في ادارته ؟ كيف ينسى ..ان كان فعلا انسانا سويا أن تلك الفاتنة التي سلبت عقله هي التي فرشت له الممرات والدروب بتضحياتها ليرتقي في زمن وجيز أعلى درجات المسؤولية ؟ كيف يتنكر لتلك الإنسانة الجميلة التي منحته جسدها الذي ركبه ساعات وأياما ليمنحه بسمة الحياة من خلال طفلين آية في الذكاء والجمال ؟ كيف يتنكر لكونها ضحت بتعليمها العالي من أجل أن يتسلق هو سلالم الترقيات ويصبح هو  » كبيرا  » وهي  » بدون  » في بطاقتها الوطنية ؟؟ هاهو اليوم بعد أن أصبح ذا مكانة في المجتمع يأتي اليها ببسمته الماكرة بين اليوم والآخر ليقول لها انت طالق وعليك في اليوم المعلوم أن تكوني أمام القاضي للتوقيع على المصير الذي أردته لك بعد أن قمت باستغلال رحيق روحك وجسدك وبعد أن صبغت بعرق جبينك درجات ارتقائي الإداري وبعد أن...

J’étais sur l’autoroute toute la sainte journée...

Un kilomètre à pied ça use ça use, un kilomètre à pied ça use les souliers ! Oui, toujours est-il qu’un kilomètre en voiture sur l’autoroute Casa Rabat ça use les nerfs, et toutes les valeurs civiques, ça ruine l’éducation que tu as reçu de tes parents et tes éducateurs, ça te nique les jambes les bras le dos et peut éventuellement t’exploser la rate ! Autoroute ! le mot est bien gros : des travaux interminables et infinis. Hercule aurait achevé ses douze travaux avant qu’une misérable tranche de 500 mètres ne soit goudronnée et terminée. J’ai un scoop pour vous : la vignette au fait nous la payons deux fois, une fois comptant à l’administration concernée et une autre fois en nature tous les jours que le bon Dieu fait. En dehors des travaux, de la route toute cabossée, éternel chantier, il y’a bien sûr les bouchons. Encore une fois le mot « bouchon » est bien maigre. Je les ai compté, ils sont réguliers dans la dimension spatiotemporelle et sont au nombre de trois. Mais il paraît que je ne suis pas la seule à les avoir observé et analysé. A chaque bouchon, des jeunes hommes robustes et l’air de faire la manche, passent en revue les voitures bloquées, et bien évidemment, là, à ce moment de profonde solitude, la phrase de Tarek Bnou Zyad prend tout son sens, et c’est « la mer est derrière vous, et l’ennemi est devant vous » on est coincé là, dans un bouchon à la merci d’éventuels agresseurs, et on subit notre trajet, sans choix aucun, aucune fuite en avant n’est possible, aucune marche arrière n’est réalisable, pas plus à gauche ni à droite, à moins de pouvoir voler notre destin est scellé. Et là, au moment du passage par le guichet, c’est...