Tombe pluie ! Nov01

Tags

Related Posts

Share This

Tombe pluie !

A chaque saison, l’histoire se répète !

Chez nous pas besoin  d’une « Sandy » dévastatrice pour que les maisons s’effritent et tombent sur elles-mêmes et sur les habitants et passants, comme des châteaux de sable.

Ce que je ne comprends toujours pas, c’est l’air choqué et ahuri des responsables concernés quand ils viennent faire la pose face aux caméras sur les sites catastrophés.

J’ai un scoop pour vous Messieurs : « c’est arrivé l’année dernière, et celle d’avant, et celle qui l’a précédé, en bref ça arrive chaque année ! » alors, soit c’est une déconnection totale de la réalité, soit un manque cruel de suite dans les idées, soit c’est juste de la mauvaise foi !

 

Tombe la pluie, tombent les masques !

Pas besoin d’une « Sandy » déchaînée pour découvrir que l’on est arnaqués, avec de gros projets virtuels, il suffit de quelques gouttes de pluie pour voir nos autoroutes qu’on croyait solides ou juste propres à rouler, se transformer en pistes délabrées remplies de nids de poule et de trous béants, inondées d’eau et de boue.

 

Comme un visage maquillé à outrance, il suffit de peu d’eau pour découvrir la laideur dissimulée.

 

Tombe la pluie, tombent les ponts.

Il suffit que quelques gouttes de pluie tombent, pour que les ponts, qu’on pensait réels, tombent aussi,  n’étant qu’un mélange de terre et de ciment, qui se dissout sans résistance aucune. Comme le sens de responsabilité de beaucoup de responsables.

 

Tombe la pluie, tombe le verdict.

Il suffit de quelque gouttes de pluie, pour se rendre compte que les caniveaux et canaux sont en grève jusqu’à nouvel ordre, et que ces saletés de caniveaux obtus et bouchés comme pas possible, ne s’adaptent pas à la situation d’urgence, et refusent de laisser couler, au sens propre et mal propre.

 

Tombe la pluie, tombent les masques.

Et finalement, on se dit, pluie ou pas, là n’est pas la question. Quelque soit le temps ou la saison, nous payerons l’avarice du ciel de nos poches (coût de vie qui grimpe), nous payerons la générosité excessive du ciel de nos qualités de vie, ou de nos vies.

 

Tombe la pluie, tombent les masques.

Qu’elle tombe cette pluie, à sa guise !

Que tombe aussi « l’irresponsabilité » de nos responsables. L’irresponsabilité bascule facilement de l’inaction et la passivité vers la criminalité.

J’avouerais que dans un égoïsme total et humain, j’ai pensé en suivant les suites du passage de Sandy : « ils on en de la chance quand même d’avoir Sandy, et tous les dispositifs qui vont avec ».

 

Par Imane Hadouche