L’ambition au féminin Fév26

Tags

Related Posts

Share This

L’ambition au féminin

 

Retour au bureau!

Collègues souriants. Vous, pimpante de la tête aux pieds et de surcroît jeune maman. Ok, vous avez droit à une heure de « r’daâ »(allaitement) par jour. Le bébé est bien pris en charge par mamie ou belle mamie, bref : ça va. Tout est bien réglé pour être tranquille au bureau. Heureuse de retrouver vos dossiers et vos collègues.

Mais voilà, tout ne peut pas être rose comme on le voudrait.

Après plusieurs semaines d’arrêt de travail pour congé de maternité, une pénalité vous est donnée : les collègues sont là mais les dossiers partis… où ??? Allez savoir. Il faut vous faire regretter ce bébé tant attendu et espéré.

Revenons au bureau ; vous cherchez vos dossiers, naturellement, personne ne sait quoi, qui, où, comment… Vous affichez une annonce « wanted mes dossiers ! ». Non, tout le monde est atteint d’Alzheimer comme par hasard.

Fini les considérations, les promotions, en cadeau, vous êtes devenue une dévalorisée intellectuelle. Eh oui, désormais, vous raisonnez en système BB « bébé-biberon ». Pour vos collègues mâles qui s’étaient débarrassés de vous pendant 3 mois, et encore vous n’avez pas cumulé vos jours de vacances comme prolongation… Les 90 jours sans votre bon parfum qui embaumait le bureau sont devenus 90 jours de joie et bonheur. Désormais pour ces « homo sapiens » vous sentez le talc, le lait et toutes les crèmes contre les irritations…Vous sentez le « bébé » et les leurs, ils n’existent que quand ils veulent une promotion.

À l’avenir, Vous n’êtes plus à leurs yeux qu’une mère sans cervelle, qui de surplus se joint à leurs « chères épouses » restées à la maison pour s’occuper des enfants, évidemment, puisque les femmes mettent au monde des bébés et doivent rester avec eux, car le cordon ombilical ne se pas coupé, pas chez ce genre « homo sapiens » avec comme philosophie prônant que toute la vie des femmes est liée à celle de leurs enfants quoiqu’il se passe.

Et tous les jours qui suivront, deviendront de plus en plus lamentables au bureau, parce que vous avez eu un bébé. Eh oui ! votre absence a été bien profitable et bénéfique à certains collègues envieux et sans scrupules, (pauvres mâles! Un jour, le réveil va être bien dur ou mortel). Donc, vous continuez votre « wanted dossier » et celui qui assurait l’intérim, celui a qui vous avez appris à travailler, celui que vous avez récupéré alors qu’aucun service n’en voulait et bien ce « celui » se retrouve votre chef… avec vos dossiers ! Puisque au moment où vous aviez vos contractions d’accouchement, celui là même se contractait les mains de joie. Et le bébé qui fait le bonheur de ses parents, finit par faire celui du collègue véreux et sans remords aussi.