JE ME révolte donc NOUS sommes! Mar08

Tags

Related Posts

Share This

JE ME révolte donc NOUS sommes!

 

Pour le 08 Mars, j’avais envie d’écrire : « Au Maroc, circulez, il n’y a rien à voir » !Mais je n’ai pas pu en rester là, quand j’ai vu que les radios et les chaînes de TV marocaines s’entêtent à inviter- à quelques exceptions près- des personnes non habilitées à parler des Droits des femmes et des Droits humains tout court, pour nous entretenir encore de clichés que nous croyions pourtant dépassés, quand elles ne ronronnent pas de satisfaction !

Le choix de ces personnes est en lui-même une offense aux femmes militantes qui – au lieu de capitaliser leurs ‘’acquis’’- aussi dérisoires soient-ils- et d’avancer- sont aujourd’hui réduites à vouloir uniquement sauver les meubles en voyant leurs efforts anéantis et leurs’’ acquis’’ grignotés au quotidien !

Je passe sur les commentaires qui nous mettent en garde parce qu’une marche pour les Droits des femmes, diviserait le Maroc en deux ! Ben voyons ! N’y a-t-il pas de ‘’divisions’’, de fractures sociales au Maroc, dont les femmes sont justement les premières victimes ???

De même que je passe sur ceux qui, dès qu’on aborde ce sujet, s’empressent de nous entretenir de la ‘’sécheresse’’, de la ‘’grippe aviaire’’ et j’en passe ! Les plus pathétiques sont ces propos qui nous expliquent que les femmes peuvent avoir des droits, mais sous réserve, parce qu’il y aurait des ‘’spécificités’’ les concernant!!!

Dans le même sens, je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi certains hommes se croient obligés de parler au nom des femmes, de leur dire ce qu’il faut qu’elles pensent ou pas, ce qu’il faut qu’elles fassent ou pas… comme si la femme était un simple pendant au sexe masculin ! Pourquoi s’arrogent-ils ce privilège que personne ne leur confère ?

Il nous faudra une bibliothèque immense pour ranger nos archives, celles où seront relevées toutes les conneries entendues ces derniers jours et à chaque fois qu’il est question de droits des femmes ! Faut-il que les femmes prouvent jusqu’à la fin des temps qu’elles sont capables de penser par elles-mêmes, en inventant- par leur présence au monde- leur citoyenneté au même titre que les hommes ??? J’ai honte de devoir rappeler des évidences !

Faut-il encore répéter que la garantie et le respect des droits des femmes n’est pas uniquement une affaire de femmes et que l’Egalité est un droit fondamental et inaliénable, sans lequel, AUCUN autre droit ne pourra s’exercer ! Sur quel ton, dans quelle langue et combien de fois faut-il le pérorer ???

En fait, ce qui doit changer, ce n’est pas seulement le rapport à la femme, mais aussi le rapport avec l’humain tout court… Et cela doit passer par une refonte globale du système des relations sociales. En d’autres termes, les droits des femmes, partie intégrante des droits humains, sont intimement liés à la construction d’un Etat de Droit. C’est donc une révolution INSTITUTIONNELLE que le pouvoir en place doit engager d’urgence pour mettre fin à cette farce grotesque que nous jouent des turlupins tout aussi grotesques!

Trêve de rhétorique et de discours creux émaillés de clichés sur les ‘’Droits humains’’ alors que lesdits droits continuent de dépérir au fil des années et que ceux qui prétendent les défendre n’en connaissent même pas l’abc ! Les femmes en ont assez d’être en prise avec un environnement politique illisible, assez du gargarisme verbal, assez de la sidération où on veut les maintenir et assez de devoir re-faire acte de naissance tous les jours ! Les discriminations à leur encontre sont déjà un scandale en soi ! Elles sont un cauchemar lorsque la loi les protège et les encourage !

Toutes les femmes et tous les hommes qui ont profondément compris qu’une société est forcément boiteuse quand elle est amputée d’une grande partie d’elle-même – sont là le 8 Mars après avoir épuisé toutes les possibilités ! (communiqués, doléances,mémorandums…)

Sortir dans la rue n’est donc pas un luxe d’oisifs et oisives ! De même que les Droits des femmes ne sont pas une abstraction ni une ‘’devanture’’ que les responsables marocains font reluire dans leurs rencontres internationales pour redorer le blason du ‘’plus beau pays du monde’’ !

Laila Imerhrane : Militante des Droits humains Chercheur Universitaire RABAT MAROC