Le personnage de Châaibia, un féminisme new âge Mar08

Tags

Related Posts

Share This

Le personnage de Châaibia, un féminisme new âge

Dans toutes les chaumières et les maisons existe le personnage de Châaibia Mokhlis cette image archétypale de la femme rurale dans toute sa splendeur, marque notre inconscient collectif, présente dans toutes les tribus, mais sous des habillages différents. S on patronyme n’est pas anodin. Sa posture non plus. Ce personnage qu’incarne Dounia Boutazout m’a toujours émue et touchée. Non loin de tenir tête à son cher et tendre époux qu’elle soutient malgré tout, elle supporte ses assauts moqueurs plus d’une fois, mais elle sait faire preuve de lucidité et retourne souvent la situation en sa faveur.
Cette image de femme est innovante et ancienne à la fois. Elle montre à quel point les femmes dans le monde rural sont loin d’être des gourdes qui disent amen à leurs compagnons. Mais qu’elles savent faire front et tenir tête et se battre pour leur dû. Non, nous n’avons pas l’apanage du combat nous les femmes citadines. Elles sont nos compagnes dans la lutte pour la dignité et le respect.

Ma grand-mère ressemble beaucoup à ce personnage. Mariée à l’âge de 13 ans, elle a toujours été pour moi un symbole de force. Elle a toujours imposé le respect par sa personnalité fougueuse et tranchante. Mon grand-père a toujours été doux, tendre et maternant. Elle a grandi dans la campagne verdoyante de Ben Ahmed. Et là-bas les femmes ont de fortes personnalités. Elles sont connues pour leur côté sanguin et passionné. Dans la campagne, les codes sont différents de la ville. Il n’est pas aisé pour une femme de s’y faire une place, mais à l’instar du personnage de la série L’couple, elles se sont battues pour y arriver et s’affirmer intelligemment, comme elles le peuvent.

C’est à ces femmes là que je veux rendre hommage. Jour après jour, elles sortent, travaillent dans les champs, vendent leurs récoltes, subissent, vivent et continuent. Pour ces dames, le combat pour le respect la dignité est plus que d’actualité. Elles sont tout aussi concernées par les chantiers de la lutte féministe : le droit de choisir son compagnon, de se battre pour sa différence et sa singularité et de travailler pour subvenir à ses besoins et à ceux de son entourage.

Aziza Ziou Ziou : Psychologue clinicienne