Femme, noire, chrétienne et occidentale au Maroc...

Femme, noire, chrétienne et occidentale au Maroc Posté par Carole Hofbauer le 1 mai 2012 dans Etats dames | 26 commentaires L’occident ? Le mal. Le noir africain ? La misère, la pauvreté, la délinquance… La femme ? Le mal, le vice, la perversion ! Le chinois ? L’envahisseur ! Depuis quelques années que je pratique le Maroc, je me demande si la religion est réellement un élément de tolérance et d’ouverture, de paix et d’harmonisation sociale. C’est en effet le premier pays dirigé par la religion dans lequel je vis et c’est donc le seul exemple que j’ai. J’ai œuvré pour ce pays et je continue à le faire. Non pas que je l’aime spécialement. Je sais qu’il est de bon ton pour les étrangers de clamer la chaleur de l’accueil des marocains, mais je me demande si cette bienveillance envers l’étranger de ne se limite pas aux mois de juin, juillet et aout, réservés aux touristes et leurs rentrée d’argent salvatrice… Non, j’œuvre pour ce pays comme je le ferais dans n’importe quel pays où je me trouverais. J’aime la terre, partout et les gens quel qu’ils soient. Et il est dans ma nature d’œuvrer à l’effort commun. Sauf que. Le commun ici me demande beaucoup plus d’effort pour avoir le droit d’œuvrer. Au départ je me suis dis que je devais faire preuve de patience pour espérer m’intégrer. Ensuite je me suis dis que je devais faire preuve d’abstraction de mes codes habituels pour essayer de comprendre. Et puis j’ai tout simplement laissé tomber quand j’ai compris. Combien de fois m’a t-on renvoyé à mon pays ? Je ne compte plus. J’ai été choqué de la façon dont on parlait à ma mère, noire, dehors. J’ai été enragée et triste d’entendre...