Bilan d’incompétence Mar09

Bilan d’incompétence...

Comme l’heure est aux résultats des évaluations annelles et aux bilans de compétences… et comme les campagnes électorales approchent, dressons un bilan de nos incompétences. On y va par ordre chronologique : Il faut dire qu’on joue à un drôle de jeu avec mère Nature. D’abord nous déplorons la sécheresse, ensuite nous prions inlassablement pour la pluie, pour finalement pleurer nos morts frappés par les intempéries et ramassés dans des camions poubelle. Mais est-ce vraiment la faute de mère nature ? Dans mon travail, quand les organismes font face à des crises et à de mauvaises gestions de crise, je commence par des descriptifs et une carte de responsabilités, et je termine par un bilan de compétences, qui peut au final s’avérer un vrai bilan d’incompétence. Pour définir la carte des responsabilités, posons-nous quelques questions : Qui est responsable des routes, ponts, et sous ponts ? Qui est responsable des cahiers de charge et appels d’offres qui définissent la qualité des œuvres ? Qui est responsable du suivi technique et de la validation de la conformité des ponts et routes aux normes de sécurité, avant de les ouvrir au passage public ? Qui doit connaître par cœur les régions à risque, et les zones touchées par le passé par des accrues ? Et sur la base des informations concernant les zones à risque, qui doit établir un plan préventif de secours et d’évacuation en cas de catastrophe ? Gagné, j’ai nommé Monsieur le Ministre de l’équipement. Et force est de constater que l’on est drôlement bien équipé, au point où nous transportons nos morts dans des bennes à ordures ! J’explique cela dit, pour les éventuels questionnements à propos de la nature et du coût de ce plan préventif (je sais anticiper, moi) : ça ne coûte absolument rien, pas un rond, si ce n’est...

الاغتصاب و مشكل العقوبة Juil31

الاغتصاب و مشكل العقوبة...

 ان كل  القوانين في بلاد العالم المتقدمة منها و المتخلفة تجمع على تجريم العنف الجنسي كشكل من اشكال امتهان كرامة الانسان و الاعتداء على حرمة جسده , ولعل من ابشع صور هذا العنف الجنسي  بلا منازع الاغتصاب الذي يخلف اضرارا جسيمة على المستوى الجسمي و النفسي و الاقتصادي. فكل القوانين لا تختلف في تجريم هذه الجريمة ولكن تتباين فيما يخص العقوبة التي من شأنها تحقيق الردع العام و الخاص. العقوبة تختلف من بلد إلى آخر، فتتراوح ما بين السجن لمدد تصل للمؤبد كما هو معمول به في بعض الولايات المتحدة الأمريكية وبعض دول أوروبا، ومدد تتراوح مابين الخمس سنوات إلى خمسة عشر أو عشرون عاما كما هو معروف في معظم دول العالم. إلا أن هناك دول تعاقب مرتكبي جريمة الاغتصاب بكافة أنواعها بعقوبة الإعدام، كما هو الحال في في المملكة العربية السعودية و بعض الدول الإسلامية.1< في المغرب، يعاقب القانون الجنائي  بعقوبة تتراوح مابين خمس و عشر سنوات، طبقا للفصل 486. و في الواقع، لم يقض حتى بالحد الأدنى للعقوبة، بل نزل عن ذلك بحكم ظروف التخفيف. فإذا كان سن المجنى عليها يقل عن 15 سنة فإن العقوبة هي السجن من 10 إلى 20 سنة. لكن القضاء المغربي لم يتعامل مع هذه النصوص بطريقة صارمة. في هذا الصدد نسوق مثالا  لقرار صادر عن محكمة الاستئناف بالرباط  ورد فيه أن الضحية تقدمت بشكايتها في شأن اغتصابها من طرف المتهم، و هو أخ لزوجها الذي هاجمها في فراشها و قام بخنقها بيده و حقق رغبته الجنسية. فقضت المحكمة بمؤاخذة المتهم من أجل ما هو منسوب إليه و حكمت عليه بسنتين سجنا نافذا. الملاحظ هو أن القاضي في هذه القضية كما في العديد من القضايا لم يحكم بالحد الأدنى للعقوبة المقررة قانونا فقط، بل نزل عن ذلك بموجب سلطته التقديرية المخولة له. و في نازلة أخرى للاغتصاب المقرونة بالضرب و الجرح، حكمت نفس المحكمة على المتهم بسنة واحدة. و في قضية أخرى ناتجة عن افتضاض بكارة قاصر،...

Brainstorming au féminin Mar06

Brainstorming au féminin...

  À l’approche du 8 mars, cette fameuse journée dédiée aux femmes, le choix de mon sujet cette semaine s’est imposé de lui-même. Alors par quoi commencer ?… devrais-je faire un bilan de l’évolution de la condition féminine dans notre pays ? Ou simplement étayer mes espoirs pour demain ? Quel ton adopter ? Indignation ou satisfaction ? Colère ou apaisement ?… J’avoue que je suis un peu perdue ! Mais une chose est sure en tout cas, je ne m’aventurerais point à faire une comparaison entre la situation des femmes d’ici et d’ailleurs. Ce serait une démarche tout à fait stérile au regard des particularités culturelles, sociales et religieuses qui nous séparent. Quoique je suis persuadée que jamais un Premier Ministre, de part le monde, n’a réalisé le surprenant « exploit » que le notre a accomplit lors d’une interview télévisée, pour l’une des chaînes françaises qui totalise les plus grand chiffre d’audiences de surcroît, en déclarant textuellement, au sujet de la parité au gouvernement, « qu’on ne va pas tirer les femmes par les cheveux et les ramener au gouvernement ». Maladresse, mauvaise maîtrise de langue française…plutôt un lapsus révélateur ? Et après cela, on s’étonne encore que la communauté internationale nous rabâche ses discours moralisateurs sur l’amélioration de la situation des femmes ! On se serait franchement passées d’une sortie médiatique aussi scabreuse. Intégrer les femmes dans la dynamique du développement de la nation, lui assurer plus de sièges au Parlement, davantage de postes à responsabilités,…C’est ambitieux mais encore faut-il lui garantir des libertés innées qui sont censées d’or et déjà être assimilées par la société marocaine. A commencer par celle que je considère comme l’une des plus fondamentales : circuler en toute quiétude dans la rue. Sans être sans cesse...

Dans la peau de ta Maire Fév05

Dans la peau de ta Maire...

En me réveillant le matin, je me sens toute bizarre. J’ai le sentiment que quelque chose avait changé.Je me rends à la salle de bain et je scrute mon visage en essayant de détecter le changement. Rien… Toujours le même visage qui me rend mon bonjour chaque matin. Alors qu’est ce qui a changé ? je jette un coup d’œil à mon mari endormi : toujours le même… et c’est la que j’eus l’idée lumineuse d’aller fouiller mon sac. Premier indice qui me frappe : mon vieux sac en bandoulière a disparu et à la place, il y a un sac de « jeune cadre dynamique »… Bizarre ! En fouillant un peu plus, je vois des cartes de visite qui ne ressemblent aucunement à mes cartes habituelles. J’en prends une et je dois me rattraper pour ne pas me retrouver par terre… Les nom et prénom sont bien les miens, mais la fonction : pas du tout. Je lis et relis pour m’assurer que ce n’est pas un rêve. Je me suis réveillée dans la peau du maire de ma ville ? Rien  que ça… « Reprends tes esprits » me dis-je…. Tu veux tellement changer les choses que tu prends tes rêves pour réalité ! Entretemps mon chouchou se lève : bijur mon cœur… euh bijur… alors prête pour une nouvelles journée ?… euh…oui… comme d’hab… hahaha tu joues les modestes de bon matin… euh je ne vois pas ce qu’il y a d’héroïque à faire les courses mon cœur ? Quelles courses ? Tu comptes encore procéder à un changement ? Bon, j’ai arrêté de l’écouter et je suis partie boire ma tasse de café. Surement que c’est une blague que chouchou me fait. Zut j’ai oublié de lui dire merci pour le...

La défaillance du féminisme « modéré » Nov29

La défaillance du féminisme « modéré »...

Le présent billet est en partie une réponse à Samia Haimoura pour son article “Défaillance du féminisme islamique”. Très sensé dans son analyse, l’article m’a conquise au début, mais la conclusion m’a laissée confuse. Selon les propres mots de l’auteure : “Je ne prône pas une égalité entre homme et femme, je crois fermement qu’il existe une différence fondamentale entre les deux gentes qu’il faut savoir reconnaître et respecter. C’est ce que j’appelle un féminisme modéré, voire rationnel.” Pourquoi avoir peur de l’égalité? Pourquoi la rejeter? N’est-ce pas tomber dans le discours même de ses adversaires que sont les féministes islamistes? En quoi l’idée de l’égalité est-elle excessive ou irrationnelle? De quel féminisme parle-t-on? À mon avis, des précisions s’imposent, et je compte les étayer le plus fidèlement à ma pensée. L’égalité n’est pas l’uniformité L’égalité, c’est tout simplement l’accès aux mêmes droits et libertés pour tous, sans distinction de sexe, de couleur ou de handicap. Tout individu est particulier, différent, mais il a droit en sa qualité d’être humain aux mêmes droits que tous. D’où vient que l’on entend criser des dents dès lors qu’il s’agit de l’égalité homme-femme ? Les réticences ont des racines culturelles évidentes. Néanmoins, les détracteurs de cette idée s’appuient souvent sur l’amalgame désuet entre égalité et uniformité. On s’inquiète pour la « féminité » de la femme qui va en vrille, encore faudrait-il la définir ? On dépeint l’aube d’une société asexuée comme un cataclysme certain, cela ne serait même pas possible dans l’oeuvre de science-fiction la plus loufoque… On use et abuse de l’amalgame, déformant ainsi le concept d’égalité et le vidant de tout contenu. Dans l’article précité, l’auteure insiste sur “le respect des différences”. Définissons les différences entre hommes et femmes sans confusions ni fantaisies. Il existe une...

Défaillance du féminisme islamique Nov28

Défaillance du féminisme islamique...

La notion selon laquelle la femme serait inférieure à l’homme a été perpétuée pendant plusieurs siècles, non seulement dans le monde arabe mais dans le reste de la planète. Cependant, j’ai choisi de traiter de la situation de la femme dans les pays Arabes pour des raisons d’appartenance ethnique (Syndrome d’égoïsme nationaliste, oui). Etant donné le fait que la condition féminine n’est pas uniforme dans l’étendue de la région, il est de raison commune d’évaluer -d’un point de vue anthropologique- les éléments communs, qui maintiennent le statut de la femme dans un rang plus ou moins marginalisé et contrôlé par une communauté majoritairement patriarcale : À savoir l’impact que la relation entre l’Islam et la Culture exerce sur la femme. Il faut d’abord faire la distinction entre l’Islam et la culture/tradition qui était prépondérante avant l’avènement du prophète Mohammed, car la grande excuse des juristes musulmans est souvent que la femme était moins respectée durant la période de la Jahiliyah (Epoque de l’ignorance). Seulement, je tiens à signaler que cela est une idée reçue qui rejoint le palmarès des opinions endoctrinées en faveur d’un Islam apologétique. Cela devient de plus en plus désagréable d’entendre ces discours sournois rabâchés à tort et à travers de la part d’Occidentaux islamophobes qui attribuent l’état de la femme dans le monde arabe à l’oppression qu’exerce l’Islam sur celle-ci. Il est important de savoir faire la différence entre le prisme au travers duquel le monde Occidental examine ce phénomène et celui au travers duquel les femmes du monde Arabe le perçoivent selon leur culture. Ces deux là sont deux sociétés différentes à références ostensiblement distinctes, ce qui nécessite un recul pour percevoir les limites de notre jugement, car comme vous le savez, nous ne pouvons admettre le fait que le niveau...

Quand la communication politique devient propagande Août29

Quand la communication politique devient propagande...

La futilité atteint son paroxysme. Faute d’un vrai projet politique, on privilégie les coups de com’ aux questions de fond et aux solutions attendues… Certes, le contenu de la communication politique a pour référentiel notre ordre juridique, sauf qu’apparemment, l’objectif visé est ailleurs à un moment où justement la vérité électorale ne va pas de pair avec la vérité démocratique. Elles deviennent chez nous progressivement antagonistes. Si la préoccupation dans tout ça est de toucher les électeurs, cette communication serait qualifiée d’irresponsable. Se soucie-t-on des citoyens ? de la sécurité ? de l’effectivité de la nouvelle Constitution ? du projet démocratique du Maroc pluriel ? Notre espace politique devient, comme l’exprime Dominique Wolton, directeur du laboratoire Communication et politique du CNRS, un lieu  « où s’échangent les discours contradictoires des trois acteurs qui ont la légitimité de s’exprimer publiquement sur la politique et qui sont les hommes politiques, les journalistes et l’opinion publique à travers les sondages » et j’ajouterai, pour contextualiser, les réseaux sociaux, voire la rue. Nous sommes subitement prisonniers de notre système de délégation du mandat dont profite le PJD, obsédé apparemment par la conquête et la conservation du pouvoir auquel il se consacre, au  lieu de nous dire clairement et surtout de manière définitive – question essentielle et centrale – ce qu’il compte faire au profit du citoyen du pouvoir qui lui est confié pour une durée déterminée. Donc au lieu d’un programme, il semble privilégier une communication avec une part de propagande. La dernière est celle qui concerne l’arrêt de la vente d’alcool à Marjane. Quel scoop ! D’abord cette information est fausse. J’espère que nous n’allons pas avoir des excuse., En tous cas, elle n’a certainement pas été faite par hasard. Au fond  que vise-t-elle et qui ? c’est pour nous préparer à  l’arrêt de la...

تصريحات رئيس الحكومة، بين السياسة وفن لحلقة Août13

تصريحات رئيس الحكومة، بين السياسة وفن لحلقة...

من فضائل السيد عبد الإله ابن كيران، رئيس الحكومة المنتخبة ديمقراطيا، (في انتخابات حرة ونزيهة بلغت نسبة المشاركة فيها 45%، من أصل 13 مليون ونصف مواطن مسجل في اللوائح الانتخابية، أي حوالي 7 مليون مواطن شاركوا في الانتخابات من أصل 40 مليون هو عدد سكان المغرب)…وهذه هي الديمقراطية واللهم لا اعتراض…على أي، أقول إن من فضائل السيد رئيس الحكومة أنني صرت أتجاوز عتبة الخمس دقائق وأنا أشاهد الجلسات الشفوية للبرلمان بغرفتيه، حيث الفرجة مضمونة، فقفشات السيد الرئيس ونكاته وتعليقاته تكون أحيانا كثيرة مضحكة وفكهة، ويحدث أيضا أن « يسخن الطرح »، فيتبادل نواب الأغلبية ونواب المعارضة الصراخ والانتقاد، فتشحذ الهمم وتلمع الخطابات ويصبح الجميع تحت القبة مدافعين أشاوس عن حقوق المواطن وعالمين بمآسيه وأحزانه.1 مداخلات السبد ابن كيران في مجلسي النواب والمستشارين ليست دائما مثيرة للضحك، فكثيرا ما تكون مثيرة للغضب والرغي والإزباد واللطم على الخدود والأفخاذ، أو ما يعرف بالنديب في أوساط العيالات اللواتي  يشددن شعر بعضهن البعض في الحمام (كما تفضل رئيس حكومتنا وصرح في برنامج على قناة الجزيرة).1 تصريحات السيد ابن كيران في البرلمان متعددة، وقد ارتكبت وأنا المريضة بالنسيان (التناسي) خطيئة عدم تدوينها، لكنني أتذكر أكثرها إثارة للأعصاب. فرئيس الحكومة مثلا، يرى أن فرض ضريبة على الثورة قرار ليس بالهين، ولا يتخذ بسرعة، لأن الأغنياء ما إن سمعوا بأمر الضريبة حتى باشروا في إخراج نقودهم من الأبناك. ياك ! الضريبة على الثروة لأنها تهم شريحة « المرفحين » قرار لا يتخد بسرعة، أما الزيادة في المحروقات، فقرار من السهولة بمكان لأنه يخص فئة الغوغاء والرعاع. ولتبرير قرار الزيادة، قال رئيس الحكومة أنه ليس مضطرا لأن يدفع ثمن البنزين لمن يملك القدرة على شراء سيارة !!!! وكأن السيارة من علامات رغد العيش والدعة واليسر. فلتعلم سيدي رئيس الحكومة، أن سوق السيارات سوق غني، وأن البورش والجاغوار والآلفا روميو والرانج روفر والبي إم  ماركات لا يقدر على شرائها إلا أولئك الذين لم تجرؤ على فرض ضريبة...

« Démocratie » ou « dictature de la majorité » ? Avr16

« Démocratie » ou « dictature de la majorité » ?...

  Parler de « printemps» pour décrire les soulèvements dans les pays arabes est, pour le moins qu’on puisse dire, trop optimiste. L’euphorie de la victoire contre des régimes dictatoriaux est en train de céder la place au cafouillage politique, au désenchantement social et à la montée déferlante des forces les plus conservatrices et les plus rétrogrades dans ces pays. Les grandes révolutions dans le monde (telles que la révolution française, la révolution bolchévique, la révolution chinoise, la révolution en Afrique du Sud, etc….) ont été souvent adossées à un référentiel idéologique, à une philosophie avant-gardiste et à une vision claire de ce qu’on voulait construire (abstraction faite de la justesse ou de l’opportunité de ces idéologies). Ces révolutions étaient aussi menées par des guides et des personnalités qui bénéficiaient d’un large soutien populaire et d’une aura – méritée ou usurpée – ce qui leur donnait en tout cas une marge de manœuvre pour sortir leurs pays du chao qui suit inévitablement les révolutions violentes. Les révoltes arabes de 2011 quant à elles, avaient (et ont encore) pour but de faire tomber des régimes, mais sans avoir aucun projet fédérateur alternatif, et sans avoir une vision unanime relativement à la suite des événements. Chaque groupe, chaque organisation, chaque individu, avait et a toujours sa propre conception plus ou moins précise de ce que l’avenir devrait être. Une situation similaire a été vécue lors de la révolution Iranienne de 1979, à laquelle avaient contribué les communistes, les libéraux et les défenseurs des droits de l’Homme, avant de se faire tous massacrer ou museler par le pouvoir théocratique des Mollah. Le même scénario peut se répéter dans les pays arabes car nous sommes en présence d’ingrédients semblables : 1) la grande majorité de la population vit...

باسمة، الحبيب، المصطفى، نقطة نظام الله يخليكم Mar24

باسمة، الحبيب، المصطفى، نقطة نظام الله يخليكم...

  السيدة وزيرة التضامن والمرأة والأسرة والتنمية الاجتماعية، باسمة الحقاوي. السيد الوزير المكلف بالعلاقات مع البرلمان والمجتمع المدني، الحبيب شوباني. السيد وزير العدل والحريات، المصطفى الرميد. شكراً جزيلا على تنظيمكم لهذا اللقاء التواصلي حول موضوع « المرأة بين التشريع و الواقع ». هو موضوع في غاية الأهمية خصوصاً في الظرفية الراهنة: قضية أمنية الفيلالي و ما نتج عنها من نقاش حول القانون وتطبيقه، والمجتمع وتخلفه.1 الواقع نعرفه جميعاً و نسميه « التخلف »! يمكننا تمييعه أو محاولة صياغته بطرقٍ مختلفة، بعباراتٍ منمقة وكلماتٍ لا مغزى لها. لكن التخلف يبقى تخلفاً، طلعنا نزلنا ماقاريينش، ماوعيينش،مامسوقينش. و الأخطر من ذلك أننا لا نعرف عن القيم الانسانية إلا ما تسمح له رؤيتنا الضيقة وتخلفنا المزمن بالمرور… أو غير بزز! الأخطر من هذا كله أننا نربط الأخلاق بالدين، و الدين بالزيف (الدرة) وزربية الصلاة،فيجعلنا تخلفنا وجهلنا بعلم المنطق نرى الأخلاق مجردة لباس و أوقات صلاة. 1 عرفنا الواقع. والمرأة؟ اظننا جميعاً نعرفها. لا، يمكن ماشي كلنا! نفسر:1 تعريف المرأة : »انسان. (نقطة) » وفي حالتنا الخاصة هذه « مواطنة مغربية. (نقطة أخرى) »1 المرأة، السيدة الوزيرة، السادة الوزراء، السيد الشعب، ليست عورة، وليست بضاعة، وليست بكارة، وليست عنوان شرف المغاربة، وهي ليست حتى نصف المجتمع- تلك العبارة الجميلة التي فقدت كل معانيها!1 المرأة مكون للمجتمع وأحد ركائزه الأساسية، إذا همشت أو احتقرت أو انهزمت…إنهزم المجتم! (و اسمحوا لي هنا أن استعير كلمات شوباني في لقاء اليوم « إذا انهزمت حكومة التوافق، إنهزم الشعب » – ياكما غلط في اللقاء، اش جاب شي لشي؟)1 ولكن هذا ليس موضوعنا. الموضوع هنا، السيدة الوزيرة، السادة الوزراء، هو : « نقطة نظام »!1 نقطة النظام هذه للإحتجاج على تبذيركم للمال العام، و هدركم لجهد ووقت المواطنين. اعلانكم تنظيم هذا النقاش العام من طرف وزارة التضامن والمرأة والأسرة والتنمية الاجتماعية، هو في الأساس خلطٌ للاوراق. كان الأحرى بكم إعلان تنظيمه من طرف حزب...

Entretien avec le Ministre de la culture : Pour un plan stratégique Maroc culturel Mar10

Entretien avec le Ministre de la culture : Pour un plan stratégique Maroc culturel...

Entretien avec le Ministre de la culture : Pour un plan stratégique Maroc culturel Posté par Kenza Sefrioui le 10 mar 2012 dans Polytics | 0 commentaires Le ciment de la société. Telle est la définition de la culture que défend Mohamed Amine Sbihi. Le ministre de la Culture plaide pour la création d’une synergie d’acteurs pour rapprocher la culture des Marocains et en faire un levier de développement. Et il mesure l’ampleur de la tâche qui l’attend… Comment définissez-vous votre mission et quelle action souhaitez-vous mener pour la culture dans notre pays ? En un mot, mettre notre culture en mouvement. Il faut dépasser la vision qu’a un large public de la culture comme action de mémoire et de conservation, pour lui la montrer comme un aspect de la vie de tous les jours, qui concerne toutes les couches sociales. La culture permet plus de sérénité au sein de la société, et a un aspect unificateur. Comment se décline votre projet de politique culturelle ? J’ai quatre axes. Nous sommes en train de réfléchir à un plan stratégique, exactement comme le Plan Maroc Vert ou le plan Halieutis. Le plan Maroc culturel sera un plan stratégique sur 5 ans, et déclinera ces quatre points en objectifs précis et en plan d’action à mettre en œuvre. Dans le programme du PPS, il était évoqué la possibilité d’attribuer 2% du budget de l’Etat à la Culture. Allez-vous pouvoir maintenir ce chiffre pour financer ce projet ? Honnêtement, non. En 1992, Hassan II avait dit qu’il y avait une possibilité d’un financement de la culture à travers les collectivités locales, et avait décidé que 1% du budget de toutes les collectivités territoriales serait affecté à la culture. Ça n’a jamais été mis en place. Je reprendrai...

Gender and the politics of representation in the new moroccan government Jan20

Gender and the politics of representation in the new moroccan government...

The recent parliamentary elections in Morocco have led to the creation of the first ever elected Islamist government in Morocco’s history. After winning more than forty percent of the votes in the November 25th elections, the Party of Justice and Development (PJD) led by Prime Minister Abdelilah Benkirane formed a coalition government with the socialist Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), the nationalist Istiqlal party and the royalist Mouvement Populaire (MP). Benkirane’s first task as Prime Minister was to form the government by appointing ministers. After much speculation and many rumors in the press and social media, Benkirane finally introduced his cabinet on January 3, 2012 at the royal palace in Rabat where he was summoned by King Mohammed VI. The newly formed government is surprising in some respects but predictable in others. It includes controversial PJD members like Mustapha Ramid, an outspoken activist and critic who was appointed Minister of Justice despite rumors in the press that he was blacklisted by the palace. A polygamous man and the father of six children, Ramid has spoken out against limitations on freedom of the press and has argued in favor of limiting the powers of the king. A lawyer by training, he has expressed his support for the February 20th youth movement, has represented Salafi political prisoners as well as journalists like Rachid Nini, the editor of Almassae newspaper who was sentenced to one year in jail for criticizing the unfair trials of Islamists. However, the government of Benkirane, which had to be approved by the king, also includes the usual technocrats and palace loyalists who will ensure that the new government does not deviate much from the palace line or challenge the interests of the country’s elites. While there is much that could...

Le vrai combat de Bassima Hakkaoui Jan13

Le vrai combat de Bassima Hakkaoui...

Au delà du fait qu’elle soit la seule femme du gouvernement Benkirane, Bassima Hakkaoui est au centre d’un grand débat sur ses véritables intentions quant au chantier de la femme au Maroc. Des féministes de tout bords, mais aussi toutes les forces progressistes du pays, doutent sérieusement de sa capacité à faire avancer la modernisation entamée depuis la célèbre réception accordée par le Roi aux militantes féministes, il y a 10 ans, et qui a balisé le terrain à l’arrivée de la Moudawana et de la loi sur la nationalité. Ces craintes ont même poussé le gouvernement pjdiste à répondre solennellement «qu’il n’y aura pas de recul sur les acquis». Entendons-nous bien : Il n’y aura pas de recul, mais il n’y aura pas d’avancées non plus, en tout cas, pas dans le sens de l’émancipation féminine selon le schéma universel. Car il faut rappeler que Mme Bassima Hakkaoui, une des têtes pensantes de ce qu’on appelle «le féminisme islamiste», a une référence idéologique à l’opposée des idées de la gauche qui est, historiquement, le socle du militantisme féministe au Maroc. Ce militantisme féministe historique se réfère à la charte internationale des droits de l’homme qui est, elle même, une résultante des systèmes politiques laïcs en Occident. Tandis que le féminisme du PJD a un référent typiquement religieux, assaisonnée à la culture marocaine. Il est presque impossible que ces deux façons de voir et de concevoir les droits des femmes soient compatibles. Au moment où les associations féministes d’inspiration universelle défendent l’autonomie de la femme et sa liberté intrinsèque, le féminisme islamiste veut émanciper la femme dans le cadre de la famille. Ce n’est pas un hasard si le programme électoral du PJD veut instaurer d’abord «une famille sereine» et ensuite «une femme reconsidérée»....

Adieu parité politique ! Jan05

Adieu parité politique !...

Une fois de plus, le Parti Justice et Développement a pris tout le monde de court et a donné l’exemple en défendant la candidature de Bassima Haqqaoui au Poste de ministre. Elle est la seule femme d’ailleurs dans la nouvelle équipe gouvernementale, avec le poste de ministre de  la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social. Et pourtant, c’est bel est bien ce même parti qui a été érigé en bête noire et épouvantail par les autres  formations politiques, comme parti ayant un référentiel religieux restrictif des libertés individuelles surtout celles des femmes. Un parti accusé de misogynie quoi ! Faut-il en être surpris d’une telle représentativité ? Non, puisque les partis politiques avait échoué d’ailleurs au lendemain de l’adoption d’une constitution, à traduire la parité politique dans les listes électorales telle qu’instaurée par le nouveau texte constitutionnel. En effet, sur un total de 1.521 listes déposées au titre des 92 circonscriptions électorales locales, on comptait 1.464 mandataires de sexe masculin, soit un taux de 96,25%, contre seulement 57 listes menées par des femmes, soit 3,75%. Des chiffres plus que parlants. De même, la liste nationale prévoyait  90 sièges, dont 60 pour les femmes et 30 pour les jeunes, ce qui ne répond pas aux attentes des Marocaines ni même à l’esprit de la Constitution. Cette mesure accorde en effet un taux de représentativité féminine de moins de 15 % au Parlement. Pire encore, le projet de loi relatif à la Chambre des représentants adopté porte le nombre de députés de 325 à 395. Autant dire qu’on a créé des sièges additionnels pour la femme, donc dans le fond, rien n’a été concédé par les partis en faveur d’une réelle parité.  Pourquoi dès lors s’étonner que le nouveau gouvernement ne compte qu’une...

Gouvernement : Ben alors? Déc26

Gouvernement : Ben alors?...

Cette histoire de gouvernement traîne tellement que ça en devient lassant. Ce qui est le moins sympa dans cette affaire, c’est tous les journaux, web ou papier, qui se déchaînent sur les touches de notre ascenseur émotionnel, nous ballottant entre espoirs et frayeurs avec leurs fausses listes bouffeuses de clics et de sous ! Même nos amis boycotteurs, qui s’en foutent royalement (il n’y a pas de jeu de mots) de la composition de la nouvelle team, s’amusent comme des petits malins à partager « l’infaux »… Moi, je propose autre chose. Pour rester honnête avec le lecteur et pour diluer ludiquement cette insupportable tension, je propose de faire la bookmaker et de prendre vos paris ! A 1000 dhs le pari, celui qui arrive à deviner les noms exacts des 30 « heureux élus » remporte la cagnotte qui lui permettra de s’envoler au Caraïbes! Oui, nous savons tous que c’est dur. Nous savons qu’il n’est pas facile de traiter avec des dinosaures dont les écailles ont râpé les pauvres sièges du gouvernement.  Nous savons même que Benkirane finira par courber l’échine sous le joug de ces colosses à la machine rodée, rodées à la machination et qui le feront sauter si jamais il s’obstine. Nous ne nous faisons pas d’illusions. Enfin, nous n’en faisons plus. C’est à peine si la victoire spectaculaire du PJD nous a secoués, que les souffrances de Benkirane ont fini par calmer nos espoirs. Comprenez l’espoir d’avoir de nouveaux interlocuteurs, d’abord qui écoutent (même de travers), qui répondent (en langage humainement compréhensible) et puis qui réagissent, même de façon réac, aux revendications du peuple. Ce retard dans les « négociations » n’augure rien de bon. A supposer que le gars ne soit pas un autre assoiffé du pouvoir, qu’il soit muni de toutes les...

…قراءات الفنجان في نساء البرلمان Déc06

…قراءات الفنجان في نساء البرلمان...

سبعة و ستون  مقعدا باللون الأحمر المخملي لجنس النساء في برلمان الغد ، تحت قبة الديمقراطية المعلقة بآمال الشعب ; صَوَّتَ المغاربة على من يرونهن قادرات على زمام الأمور و اللواتي لم ينتقصن من عقلهن و دينهن شيء سوى أنهن أردن أن يخدمن الوطن و الأهم أنهن تحدين عقبات و عواقب التسلح بالفعل « السياسي » ذلك و أنهن خضن غمار العمــل جنبا إلى جنب مع الرجل و كنّ خير أمثلة لنساء كنّ الأوائل في ريادة العلم و التحضر حتى جُعلت المرأة المغربية مثالا للإنسانة الجميلة الواعية و المثقفة التي لا يستهان بها كأنثى بيتوتية الطباع  تسهر على خدمة العائلة و الفرد و المجتمع على حد سواء… 1 سبعة و ستون مقعدا، 16 منهن لفائدة حزب المصباح ذو الوهج المعتدل… نساء من رحم التعليم و مرارة الطبشور و حرقة الصراخ و الحنجرة التي تلين عند الأناشيد و الترتيل.. هن نساء يشهد لهن بالواجب المهني حيث يقدم لنا حزب العدالة و التنمية خيرة من نسائه اكتسحن الانتخابات بإجماع و عن قناعة لما كان لهن من نزول للشارع و مواكبة السكان و المواطنين و لتواضعهن لشرح برنامجهن الانتخابي..و أظن المواطن ليس بالبليد و لا بالغبي ، واضعا بذلك نفسه في اختيارات لمستقبله و الأهم من ذلك كله  أنه اختار « نساء »  رغم المنافسة الذكورية الشديدة  في المناطق التي ترشحن فيها… خطر ببالي من بين من اجتزن هذا السباق أسماء لها ما لها من دلالات و تناقضات… بين احترام المرحلة الدقيقة التي يتأرجح في عبابها المغرب و بين تملك مناصب فقط للسلطة… منصب للزينة و شبعة فوق طعام كما نقول بالعربية تاعرابت…1 ياسمينة بادو: وجه لطالما تناقضت إطلالته… في أغلب مداخلاتها التي لم تكن بالمقنعة و لم يمل إليها سماعي و لم أتمكن من الحصول على أجوبة خطيرة تدور في ذهني المتواضع… خلال جلسة لي مع نساء من الطبقة المثقفة و الراقية بالصدفة في إحدى القنوات التلفزية، خلصت ثرثرتنا النسوية إلى...

Abdelilah Benkirane : Oui au Slutwalk, Non à l’égalité dans l’héritage ! Nov14

Abdelilah Benkirane : Oui au Slutwalk, Non à l’égalité dans l’héritage !...

Pour nous toutes, femmes marocaines qui disposons de quelques libertés et qui craignons à mort l’épouvantail taliban, il fallait que Qandisha se lance à la recherche de réponses pour apaiser nos angoisses. elle part alors à la rencontre d’ Abdelilah Benkirane, le visage emblématique du parti de référentiel islamique, connu pour ses sautes d’humeur et son tempérament colérique. Mission : tâter le poul du parti conservateur quant à ses projets pour la femme.     Interview Pourquoi pensez-vous être effrayants ? Le musulman n’est pas effrayant. Si c’était le cas, avec 1,3 milliard de musulmans de par le monde, la terre aurait brûlé il y a longtemps. Seulement, l’extrémisme existe partout et dans toutes les religions. Ceux qui sont contre nous, sont très puissants et forts. Ils savent manipuler les médias pour stigmatiser le musulman. Même vous aujourd’hui, avec votre tenue complètement européenne, si vous vous présentez en France, on aura peur de vous. Une jeune journaliste de mère française a dû venir vivre au Maroc parce qu’elle en a marre du racisme.   Donc c’est de racisme dont vous parlez et non pas d’idéologie ? C’est racial par la religion ! Reproche : Hier, en allant participer à une émission dans une chaine franco-marocaine, j’ai trouvé des femmes qui se sont plaintes à moi. On les a empêchées d’entrer dans les locaux de la chaîne parce que l’une était voilée et les autres portaient des djellabas, c’est une honte !   Je suis musulmane laïque, je pratique à moitié, je bois occasionnellement et  j’ai une vie sexuelle. Qu’allez-vous changer dans mon mode de vie ? Tout ça vous regarde. C’est votre vie personnelle, je n’ai pas à y intervenir. Moi aussi j’ai une vie (pause)… Mais, je ne vous dirai pas ce que j’en fais.   Je suis athée, je...